Le monde de Belissor
Accueil du site > Du côté professionnel... > "Le Petit Cahier neuf" > Petit Cahier : An II > C’est sûr ! Nous partons !

C’est sûr ! Nous partons !


Jeudi 9 novembre 2006

Mardi, le directeur est venu me dire, nous dire, que notre départ en classe-patrimoine était accepté par la mairie. Les enfants semblent contents. Je le suis aussi.

Une de mes premières pensées consiste à les faire écrire sur cette nouvelle. Et tout de suite, se pose à moi la question du Petit Cahier. Faut-il écrire dedans ou bien faire "comme d’habitude" et faire rédiger sur une feuille qui sera mise dans le classeur de classe de nature ? Les arguments en faveur des deux options s’équilibrent... J’en reste là.

Aujourd’hui, jeudi, je fais une séance de "questions-réponses" sur la classe-patrimoine. Après les questions de chambres, de jeux et d’emploi du temps, un enfant demande si on emportera le Petit Cahier...

Je lui dis que je me pose la question. Nous en discutons. Ils veulent l’avoir pour "si leurs parents leur manquent", "parce que, là-bas, les choses seront sûrement différentes et qu’il vaut mieux l’avoir."

- "Mais on n’aura pas assez de pages ?"
- "Je vous en donnerais un autre et autant qu’il faudra !"

Nous emportons donc le Petit Cahier !

Vendredi 10 novembre 2006

Quelques enfants depuis le retour de vacances sont très impertinents et font facilement fi des règles de la classe.

Il me vient à l’esprit qu’ils sont parmi ceux qui investissent le plus dans leur Petit Cahier...

Est-ce là le tribut à payer pour tenter de favoriser la construction du sujet ?

***

14h - Je viens de leur annoncer que je ne lirai plus systématiquement tous leurs Petits Cahiers. Que lorsque je le demanderai, s’ils préféraient, s’ils avaient besoin que cela reste privé, ils pourraient ne pas laisser leur cahier sur la table et que je n’irai pas les chercher dans leurs cases.

Je demande s’il y a des remarques /
- "Comme ça, on pourra vraiment marquer ce que l’on pense, dit un enfant, parce que sinon..."

Aujourd’hui, le leur propose d’écrire leurs premières pensées, leurs premières réflexions avant-hier à l’annonce de notre départ en classe patrimoine.

Au tableau, j’écris : "Quand j’ai appris qu’on allait partir en classe-patrimoine, ..."

Tous écrivent volontiers, de plus en plus facilement. Un seul maintenant écrit - très rapidement - puis sort une BD. Il se livre peu ou bien voit dans cette activité un moment superflu...

Tout est très silencieux. On n’entend que quelques bruits de crayons remués dans les trousses. Une grande concentration...

Pour lire la page suivante du Petit Cahier...

Cette page a déjà été visitée 937 fois.




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |