Le monde de Belissor
Accueil du site > Fêtes religieuses > Tradition chrétienne > Les saints des premiers temps > Saints du Ier siècle > Saints Gervais et Protais

Saints Gervais et Protais

Fête le 19 juin

Saint Gervais et saint Protais, martyrs, étaient jumeaux, fils de Vital de Ravenne et de Valérie et vivaient au Ier siècle sous le règne de l’empereur Néron.

Leur histoire est connue par la Légende dorée de Jacques de Voragine.


Les deux frères, après avoir donné tous leurs biens aux pauvres, rejoignirent saint Nazaire qui vivait dans un oratoire à Embrun en compagnie du jeune Celse.

On les conduisit à l’empereur Néron. Celse les suivait en se lamentant. Les soldats le souffletèrent, saint Nazaire, leur en fit le reproche et fut à son tour frappé et précipité dans la mer d’où il sortit miraculeusement.

Les soldats de Néron emmenèrent Gervais et Protais à Milan.

Dans cette ville, survint le général Astase, qui partait faire la guerre aux Marcomans. Pour obtenir la bénédiction des dieux païens afin d’assurer la victoire, il s’empara de Gervais et de Protais afin qu’ils sacrifient aux idoles.

Les deux frères refusèrent et Gervais ajouta que les idoles étaient sourdes, et que seul Dieu pouvait lui faire remporter la victoire. Il fut alors fouetté jusqu’à ce qu’il meure.

Ensuite Astase fit venir Protais en lui disant : « Misérable, songe à vivre et ne cours pas, comme ton frère, à une mort violente. » mais Protais refusa à son tour de sacrifier aux idoles, tenant tête au général. Celui-ci le fit alors suspendre au chevalet. Protais lui répondit : « Je ne m’irrite pas contre toi, général, je sais que les yeux de ton coeur sont aveuglés ; bien au contraire, j’ai pitié de toi, car tu ne sais ce que tu fais. ». Alors Astase ordonna de le décapiter.

Un chrétien du nom de Philippe s’empara de leurs deux corps et les fit ensevelir sous une voûte de sa maison. Ensuite, il plaça dans leur cercueil, un écrit contenant le récit de leur vie et de leur martyr. Ceci se passait en 57 sous le règne de Néron.

En 386, pendant l’épiscopat de saint Ambroise, on découvrit à Milan les reliques de ces deux saints, auxquels Ambroise donna le titre de protomartyrs de Milan. On ne sait presque rien d’eux, sauf leurs noms et le fait de leur martyre dans une des premières persécutions. (D’après le site du Carmel)

Une page intéressante est en ligne ici :
- http://carmina-carmina.com/carmina/...

Le récit qui les concerne dans la "Légende dorée" est là :
- http://www.abbaye-saint-benoit.ch/v...

Le dicton du jour : "Quand il pleut à la Saint-Gervais, Il pleut quarante jours après."

Cette page a déjà été visitée 1559 fois.

P.-S.

Photos Belissor prises en l’église de Gisors (Eure - 27).




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |