Le monde de Belissor
Accueil du site > Fêtes religieuses > Tradition chrétienne > Les saints du Bas Moyen Age > Saints du XIe siècle > Saint Dominique de la Calzada

Saint Dominique de la Calzada

Fête le 12 mai

Né en 1019 à Viloria de Rioja, non loin de Belorado, Domingo de la Calzada entre jeune dans le monastère bénédictin de Notre Dame de Valvanera, puis est admis dans celui de San Millán de la Cogolla. Cette vie en communauté ne le satisfait pas puisqu’il décide, en 1034, de quitter le confort relatif du monastère pour mener une vie d’ermite.


Il s’installe à quelques kilomètres de son village natal, dans les ruines d’une ancienne résidence des rois de Nájera, sur les bords du rio Oja, non loin d’un chemin utilisé dès cette époque par les pèlerins en route pour Compostelle. Le Rio Oja, « qui jamais ne se mouille », a donné son nom à la région de Rioja.

Dominique est certainement sensibilisé par leurs difficultés à traverser à gué le rio Oja au débit capricieux : champ de cailloux à la saison sèche, il peut devenir tumultueux à d’autres moments. En 1039, alors âgé de vingt ans, Dominique rencontre, à Logroño, saint Grégoire, évêque d’Ostie, qui prêche dans la région et le convainc de quitter son ermitage pour donner un but à sa vie : l’amélioration du chemin. Ensemble, ils construisent un premier pont en bois sur le rio Oja en 1044.

Une petite agglomération se crée à proximité du pont en bois ; une modeste église est construite. Des disciples se groupent peu à peu autour de lui, mais il se heurte parfois à l’hostilité des paysans des environs. Ainsi, alors qu’il a besoin de bois pour l’édification d’un hôpital pour pèlerins, les habitants du village voisin de Ayuela n’acceptent de lui donner que ce qu’il pourra couper avec sa serpe. Selon la légende, à chaque coup de serpe, le futur saint réussit à abattre un arbre.

Dans la deuxième moitié du XIe siècle, le pont attire les pèlerins sur cet itinéraire plus court. Comme le royaume de Castille annexe la Rioja en 1076, le pèlerinage se développe. La nouvelle cathédrale dédiée à Saint-Jacques est construite à partir de 1074. Vers 1080, Dominique rebâtit le pont en pierres et trace les routes qui y accèdent. Il fonde le premier établissement en Europe destiné à recevoir les personnes âgées : il deviendra le saint patron des médecins gériatres.

À partir de 1090, ses travaux sont encouragés par Alphonse VI le Vaillant qui souhaite renforcer le contrôle de la Rioja Alta face à la Navarre. Dès lors, Dominique s’occupe de l’ensemble des travaux des ponts et chaussées entre Logroño, où il reconstruit le pont sur l’Ebre avec l’aide de son disciple Juan de Ortega, et Burgos.

Il meurt le 12 mai 1109, à l’âge de 90 ans - d’où son nom de Santo Abuelo (le saint grand-père) et demande à être enterré sous le chemin. Le considérant très vite comme saint, la localité qu’il a fondée prend son nom, et construit sur sa tombe un mausolée, ce qui explique que, depuis, la route contourne son tombeau.

Une somptueuse cathédrale s’élève maintenant au milieu de l’agglomération fondée par Dominique dont l’action fut poursuivie au XIIe siècle par son disciple Jean des orties, Juan de Ortega.

Pour suivre les festivités telles qu’elles se déroulent dans la ville de Santo Domingo de la Calzada en Espagne : http://www.lacalzada.es.

Cette page a déjà été visitée 1298 fois.




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |