Le monde de Belissor
Accueil du site > Du côté professionnel... > "Le Petit Cahier neuf" > Journal d’une recherche... > Les Petits Cahiers sortent de la classe !

Les Petits Cahiers sortent de la classe !


Samedi 30 septembre 2006

8h. - Ils n’ont pas encore quitté les cases. En accord avec les enfants.

Comme moi, ils préféraient que je parle à leurs parents avant de rapporter leur "Petit Cahier" à la maison. "Sinon, mes parents vont commencer par corriger toutes les fautes !"

De fautes d’orthographe, ils en sont bourrés ! Et de français approximatif : aussi !

Mais combien de secrets ils recèlent déjà ! Et quel chemin parcouru en quatre pages seulement depuis le jour de la rentrée ! Quelle confiance accordée aux lecteurs... Quelle émotion à la lecture de ces textes !

Ce matin, les "Petits cahiers" seront dans les cartables. Je reçois les parents et je vais plaider leur cause - pour la première fois - avant qu’ils ne les découvrent en rentrant chez eux.

13h. - L’accueil par les parents a été serein. Tout du moins en apparence. J’ai beaucoup insisté sur la notion d’outil destiné à faire grandir la confiance. J’ai expliqué que je m’interdisais de juger le contenu des petits cahiers. Et que, selon l’accueil qui leur serait fait à la maison, ils prendraient un tournant ou un autre...

Ce même jour, je croise une ancienne élève de l’an dernier, une "grande" de 6e. Elle me demande si elle peut continuer à écrire dans son Petit Cahier commencé en juin dernier.

- "Le Petit Cahier est à toi. Tu en fais ce que tu veux."
- "Mais il est quand même un peu à vous aussi, c’est pour cela que je vous demande..."

Cette remarque me stupéfie.

Comment se peut-il que, des mois plus tard, ce qui a été offert comme un lieu totalement privé et personnel (avec même, cette année-là, la notion de secret - et je me souviens fort bien que cette enfant avait souhaité ne pas me montrer certaines pages de son petit cahier, ce que j’avais respecté.), comment se fait-il que ce cahier soit vécu comme "m’appartenant un peu" ?

On mesure mal toute l’emprise que l’on développe, bien malgré soi, sur un jeune auditoire... Et je me demande si cette emprise n’est pas - paradoxalement - plus grande encore lorsque l’on est celui qui autorise et encourage une part de personnalisation dans le travail.

C’est une question que je juge primordiale dans notre profession : le pouvoir, l’influence qui sont nôtres, qui se développent parfois dans des proportions imprévisibles et surtout, la conscience de l’usage que nous en faisons... ou pas.

Lundi 2 octobre 2006

Selon les dires des enfants ce matin, le "petit cahier" a été plutôt bien accueilli dans les familles.

"C’est bien parce que cela permet de libérer les mots." a dit une enfant dont la famille à l’air ravie de l’existence du "Petit cahier". J’aime cette expression ! Elle dit beaucoup de choses...

Quelques-uns sont plus modérés dans leur récit... Je sais que parmi eux il y a certains de ceux qui se sont exprimés librement sur des situations vécues en famille... Dans la journée, je m’arrange pour avoir un entretien privé avec eux. Comme je le fais pour le contenu de leurs cahiers, je m’interdis pareillement de porter le moindre jugement sur les réactions familiales. Les enfants semblent apaisés de le constater.

Un collègue auquel j’ai montré les pages du site me fait cette unique remarque : "Le seul problème serait qu’on en déduise que : ce n’est pas étonnant qu’ils ne sachent plus l’orthographe si on en est là à l’école !"

Il a raison, il convient que je précise bien qu’en parallèle - durant les 26h30 qui nous restent durant la semaine - je manie le stylo rouge avec dextérité dans toutes les autres occasions de notre vie scolaire ;-)


Pour lire la suite de cette recherche...

Pour lire la page suivante du Petit Cahier... mes qualités, mes talents...

Cette page a déjà été visitée 2201 fois.



1 Message

  • Les Petits Cahiers sortent de la classe ! 12 octobre 2006 21:32, par Phil

    J’aime beaucoup votre idée de cahier neuf. J’avais testé un cahier débat avec des CM mais je trouve votre formule sympa.
    Je suis en Clis et je suis sûr que mes élèves auront des choses à écrire...
    C"est parti pour de nouvelles aventures...
    Merci !
    Philippe


| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |