Saints du IVe siècle - Le monde de Belissor

Saints du IVe siècle

De l’an 301 à l’an 400 après Jésus-Christ environ...

Derniers articles

  • Saint ExpéditLire la suite de «Saint Expédit»

    Fête le 19 avril

    Le 19 avril, c’est la fête de saint Expédit qui a vécu au IVe siècle.
    Ce saint est invoqué pour les promptes solutions ; il incite à faire vite et bien, à ne jamais remettre au lendemain ce qui doit être fait le jour même : "Aujourd’hui et non demain", telle est sa devise !
    Aussi saint Expédit est-il  (...)
  • Saint GeorgesLire la suite de «Saint Georges»

    Fête le 23 avril

    Au 4e siècle, tous les sujets de l’empereur Dioclétien sont instamment invités à offrir des sacrifices aux dieux de l’empire. Cet ordre est tout spécialement appliqué aux militaires, car il est le signe de leur fidélité aux ordres impériaux.
    A Lydda, en Palestine, un officier, originaire de Cappadoce,  (...)
  • Saint SylvainLire la suite de «Saint Sylvain»

    Fête le 4 mai

    Le 4 mai, on fête Saint Sylvain.
    Sylvain, évêque de Gaza, fut condamné aux travaux dans les mines. Comme il était trop âgé pour ce genre de travail, il fut décapité en 311, avec quarante autres vieillards. (D’après le site du Carmel)
  • Saint PancraceLire la suite de «Saint Pancrace»

    Fête le 12 mai

    Saint Pancrace est, selon la tradition, un neveu de saint Denis.
    Il est mort martyr en 304 sous Dioclétien, à l’âge de 14 ans, et fut enterré au cimetière de Calépode à Rome.
    Il est traditionnellement représenté avec des traits juvéniles. Il est le protecteur des enfants.
    C’est le second des "saints  (...)

Citations

  • Chögyam Trungpa Rinpoché

    "Devenir un guerrier spirituel signifie que nous sommes capables d’échanger notre poursuite mesquine de sécurité contre une vue plus vaste, faite d’audace, de largeur d’esprit et d’héroïsme authentique."

  • Frère Roger de Taizé

    "Notre passé est enfoui dans le coeur de Dieu, et de notre futur, Dieu a déjà pris soin. Si tous se disposaient à cette confiance, chaque jour s’éclairerait comme une nuit de Noël."

  • Mère (d’Auroville)

    "On peut, un jour, en regardant en arrière, voir que tout ce qui est arrivé, même ce qui nous paraissait le pire, était une Grâce divine pour nous faire avancer sur le chemin."