Tradition jaïne - Le monde de Belissor

Tradition jaïne

Derniers articles

  • Nouvel an jaïneLire la suite de «Nouvel an jaïne»

    La religion jaïne a choisi de célébrer le nouvel an pour commémorer l’extinction de Mahavira.
    Pour en savoir plus sur Mahavira...
    En 2006, cette fête a lieu le 22 octobre, commençant ainsi l’année 2533. En 2007, cette fête a lieu le 10 novembre, commençant ainsi l’année 2534. En 2008, cette fête a lieu  (...)
  • Paryushana-parvaLire la suite de «Paryushana-parva»

    , par I. Cardot

    Paryushan est la période la plus sacrée de l’année jaïne, particulièrement pour la secte ascétique Shvetambara.
    Le terme "Paryushan" signifie "demeurer à la même place", en d’autres termes : prendre le temps de l’introspection, de la pénitence et du repentir.
    Cette fête, qui était à l’origine une  (...)
  • SamvatsariLire la suite de «Samvatsari»

    , par I. Cardot

    Samvatsari est le jour le plus sacré de l’année jaïne. Le Samvatsari appelé aussi samvatsari-pratikramana est le jour du pardon selon la branche shvetambara du jaïnisme. Pour le courant digambara ce jour se nomme : ananta-caturdasi. La cérémonie en elle-même est le ksamapana : la demande de pardon.
    Le  (...)
  • Mahavira JayantiLire la suite de «Mahavira Jayanti»

    , par I. Cardot

    Mahavira Jayanti est la principale fête jaïna.
    Elle célèbre l’anniversaire de la naissance en -599 de Mahavira, le 24e Tirthankara.
    Les Tirthankara sont des sages des temps anciens qui ont atteint l’illumination. Mahavira, le dernier d’entre eux fonda la religion Jaïne.
    En 2005, cette fête est  (...)

Citations

  • Chögyam Trungpa Rinpoché

    "Devenir un guerrier spirituel signifie que nous sommes capables d’échanger notre poursuite mesquine de sécurité contre une vue plus vaste, faite d’audace, de largeur d’esprit et d’héroïsme authentique."

  • Frère Roger de Taizé

    "Notre passé est enfoui dans le coeur de Dieu, et de notre futur, Dieu a déjà pris soin. Si tous se disposaient à cette confiance, chaque jour s’éclairerait comme une nuit de Noël."

  • Mère (d’Auroville)

    "On peut, un jour, en regardant en arrière, voir que tout ce qui est arrivé, même ce qui nous paraissait le pire, était une Grâce divine pour nous faire avancer sur le chemin."