Saint Willibrord - Le monde de Belissor

Saint Willibrord
Fête le 7 novembre


Willibrord est né vers 657 dans le royaume de Northumbrie et mort le 7 novembre en 739 à l’abbaye d’Echternach (Luxembourg).

C’est un moine bénédictin, apôtre des Pays-Bas et premier évêque d’Utrecht, et patron du Grand-Duché de Luxembourg. Il repose à l’abbaye d’Echternach qu’il avait fondée. Il est liturgiquement commémoré le 7 novembre.

Willibrord figure au Canon historique des Pays-Bas, liste officielle de 50 thèmes résumant l’histoire des Pays-Bas.

Les fontaines dites de Saint Willibrord qui jalonnent la route du missionnaire et témoignent de son activité baptismale furent l’objet de la vénération du peuple chrétien qui cherchait la guérison de certaines maladies nerveuses constatées en particulier chez les enfants.

Un grand nombre d’églises, surtout dans les paroisses belges, néerlandaises ou rhénanes dépendant autrefois de l’abbaye d’Echternach conservent le patronage du saint.

Leur attachement s’exprime par des pèlerinages faits à Echternach sur la tombe du saint et surtout lors de la Procession dansante, phénomène religieux extraordinaire dont l’origine assez mystérieuse remonte très loin dans le temps et qui a survécu jusqu’à notre époque. Elle se célèbre chaque année avec ferveur le mardi de la Pentecôte et attire des milliers de participants et autant de spectateurs pour honorer la mémoire de ce saint d’envergure européenne.

Pour en savoir plus :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Willibrord_d%27Utrecht
- https://web.cathol.lu/2/
- https://web.cathol.lu/2/mouvements/oeuvre-saint-willibrord/oeuvre-saint-willibrord/procession-dansante/une-foi-qui-ouvre-les-chemins-de-l-avenir.html

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom