Mort d'Henri Le Saux - Le monde de Belissor

Mort d’Henri Le Saux
7 décembre 1973


Le 7 décembre 1973 s’éteignait Henri Le Saux, prêtre et bénédictin. A 38 ans, il part en Inde et se familiarise avec la tradition hindoue. Il est touché par l’advaïta ou non-dualité. En 1963, il écrit "La rencontre de l’hindouïsme et du christianisme".

"L’advaïta hindou doit intégrer le christianisme, et le christianisme doit intégrer l’advaïta." (1954)

"Je ne puis être à la fois hindou et chrétien, et je ne puis non plus être ni simplement hindou, ni simplement chrétien." (1957)

"L’oiseau chante et ne sait pas qu’il chante. L’homme chante et il sait qu’il chante. Le saint chante et il sait que c’est Dieu qui chante en lui." (1961)

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_...

Vos commentaires

  • Le 16 octobre 2005 à 09:30, par I. Cardot En réponse à : > Citation

    "Dieu n’est pas dans le desert. Le désert, c’est le mystère même de Dieu qui n’a point de limites, ni rien pour
    le mesurer, ni le situer, ni rien pour me mesurer et me situer devant Lui, par rapport à Lui.

    Le monachisme hindou, le sannyasa, est un témoignage direct de l’Absolu de Dieu, tel que rarement il fut senti parmi les hommes ; de la brûlure aussi que cause dans l’âme la proximité de
    la divine Présence."

    Henri le Saux, Swami Abhisiktananda

  • Le 7 décembre 2006 à 10:41, par Marc En réponse à : Mort d’Henri Le Saux

    Merveilleux être qui éclaire notre route ce qui est étrange ce n’est pas lui mais c’est que la grande lumière qu’il a donné au monde ne soit pas plus connue des cherchants.
    Marc

    • Le 4 avril 2012 à 19:50, par MooN En réponse à : Mort d’Henri Le Saux

      Je suis sur ses traces... dans la voie du yoga...